Projet

LILAC-TB

Durée: 

2an(s)

Date de début: 

Samedi, juin 1, 2019

Financement: 

Si ANRS, numéro: 

12394

Investigateur(s): 

Laurence Weiss, Polidy Pean

Chef(s) de projet: 

Alexandra Bitty-Anderson

Pays participants: 

Titre du projet: 

Lowering Interleukin-1 Receptor Antagonist Concentrations After TB Treatment Onset: A Proof Of Concept Study In Cambodia And Ivory Coast 

Objectif du projet: 

Démontrer que les concentrations de l’antagoniste du récepteur de l’interleukine-1 réduisent de façon significative deux semaines après le début du traitement chez les adultes ayant une tuberculose active et documenté

Etat du projet: 

Résumé du projet : (1 page): 

Contexte
 
L’épidémie du VIH /SIDA et de la Tuberculose (TB) demeurent des défis importants de santé publique globale et sont fortement liés. Le nombre important de décès de la tuberculose non-diagnostiquée chez les patients morts du SIDA en Afrique pourrait indiquer que la tuberculose serait une cause sous-estimée de décès du VIH. Malgré les améliorations marquées dans le diagnostic de la tuberculose, il existe cependant des difficultés de diagnostic et de suivi de la tuberculose quant à la fiabilité des instruments utilisés et dans le cadre du traitement empirique de la tuberculose, surtout chez les patients séropositifs. L’utilisation des biomarqueurs immunologiques, seul ou en combinaison avec d’autres paramètres cliniques, pour prédire assez tôt la réponse au traitement antituberculeux pourrait être avantageuse pour les cliniciens.
 
Méthode
 
Une étude conceptuelle sera mise en place auprès de 100 adultes (60 VIH positifs et 40 VIH- négatifs). Les patients recrutés pour l’étude recevront le traitement standard de la tuberculose en vigueur dans leur pays respectifs. Des échantillons de sang seront collectés à l’initiation du traitement TB et ensuite aux semaines 1, 2, 4, 8 et 24 pour mesurer les biomarqueurs IL - 1Ra, sCD163 and IP-10.
 
Résultats attendus
 
Déterminer que les variations de concentration du biomarqueur  IL - 1Ra (et les autres biomarqueurs  sCD163 and IP-10)  pendant les 8 premières semaines du traitement antituberculeux pourrait être un instrument fiable et efficace de prédiction de l’efficacité du traitement antituberculeux chez les patients VIH et ceux non-VIH. 

Nous Contacter

CHU de Treichville
pacci@pacci.ci
Abidjan - Côte d'Ivoire

Cliquez ici

Photos récentes